Accueil

Le Cobaye

Accueil Cochon d'Inde
Conseils
Reproduction
Races
Informations Générales
Galerie Photo
Annuaire du Net
Annuaire Eleveurs
Calendrier Expo
Annonces Gratuites
Livres Bibliothèque
Maladies Santé
Accès par Espèce
Boutique Cochon d'Inde

 

     

Les conseils du
Dr Mary!

craquant ?
      Mon premier cobaye...
A qui le conseiller...

Comment le choisir ?
Un cobaye à la maison...
Un ventre sur pattes...

Et la vitamine C...
Et les autres animaux...
La première visite chez le vétérinaire...
     

 

Mon premier cobaye...
Quand vous rentrez dans une animalerie, difficile de ne pas les entendre tous “piallier” ou “roucouler”. C’est de loin le plus bavard des rongeurs. Toujours à l’affût d’un bruit de poche plastique froissé ou d’une porte de frigo en train de s’ouvrir. Autant se manifester si ça peut rapporter une feuille d’endive ou un bout de carotte. Et puis quand bien même, une bonne caresse, ça fait plaisir aussi. Ce sont les rois de l’interactivité... culinaire surtout.

A qui le conseiller...
Si certains parents trouvent qu’il n’y a pas beaucoup de différence entre un gros rat et un cobaye, ce petit animal reste le compagnon idéal pour les enfants, même les plus jeunes.
Facilement apprivoisable, rarement agressif, très “communicatif”, il permet aux adultes de responsabiliser leurs enfants avec une petite vie confiée entre leurs mains.

Comment le choisir?
Sans parler de toutes les races, toutes les variétés et toutes les robes (rendez-vous à la page “Races”), le plus important est d’acquérir un animal en bonne santé.
Regardez la cage et cherchez d’éventuels signes de diarrhée. Le cobaye doit avoir les “fesses” propres.
Son bout de nez et le tour de ses yeux ne doivent pas couler et vous ne voyez pas de croûtes. Observez-le un instant et regardez s’il n’éternue pas.
Le pelage doit être doux et soyeux, sans croûte ni de dépilation.
Le cobaye est naturellement peureux alors ne vous attendez pas à ce qu’il vienne spontanément vers vous. Et s’il prend la fuite lorsque l’animalier essaie de l’attraper, c’est qu’il est probablement en bonne santé.

Dans votre décision, il faudra envisager aussi la question du nombre. Le cobaye est un animal plutôt grégaire, qui supporte mal la solitude. Sans en faire une excuse pour moins s’en occuper, je pense qu’il est préférable d’en avoir plusieurs. Vous pouvez avoir sans problème plusieurs femelles, les mâles ont tendance à se battre entre eux et vivent séparément dans les élevages.
Si vous prenez un couple, pensez à prévoir l’avenir des petits qui finiront par arriver. Pensez également qu’il faudra tôt ou tard castrer le mâle car il est dangereux de faire reproduire une femelle au delà de ses deux ans. Pour plus d’informations, rendez-vous à la page “Reproduction”.

Un cobaye à la maison...
Pour un seul animal, une cage de 70x45 (x38h) peut devenir un environnement très confortable. Elle permet d’y installer une maison en bois où il trouvera intimité et tranquillité. Une mangeoire solidement fixée permettra de lui laisser du foin à volonté sans que celui-ci ne soit souillé. Une gamelle en céramique (lourde et difficilement renversable) vous servira pour la distribution quotidienne de ses granulés. Mais si vous la prenez trop grande par rapport à lui, il risque de se coucher dedans (et d’y faire ses besoins)!
La litière idéale est celle qui absorbera le mieux les odeurs en même temps que l’urine. Préférez les copeaux de bois non parfumés ou les litières végétales, faciles à nettoyer. Évitez tout ce qui peut moisir facilement, comme la paille qui peut en plus véhiculer des acariens et autres petits insectes, ainsi que les litières minérales pour chat. Il convient de la changer 1 à 2 fois par semaine.
rmq: pour les cobayes à poils longs (shelty , péruviens...), les copeaux risquent de vous donner du fil à retordre pour les peigner.
La cage doit être placée dans un endroit exempt de tout courant d’air. La pièce devra être maintenue à une température optimale de 20-23°C. Mettez la cage dans une pièce où votre animal verra souvent du monde et de préférence à hauteur, sur une table. Cela favorise considérablement les contacts. Il faut éviter la proximité directe avec une baie vitrée car la température montre très vite et il risque de mourir d’un coup de chaleur.

Suite ->

Un ventre sur pattes...
Le cobaye est gourmand et c’est grâce à ce vice que vous pourrez l’apprivoiser.
La base de l’alimentation est constituée de mélange de graines spéciales pour cobaye et du foin à volonté. On peut donc commencer le matin pour caler les petites faims avec 20 à 30g de granulés par jour pour un individu adulte.
Le cobaye apprécie la nourriture fraîche. Mais souvent, en sortant de l’animalerie, il n’en a pas beaucoup mangé. Il faut donc respecter plusieurs règles pour que ça ne le rende pas malade:
- donner d’abord de très petites quantités, de plus en plus régulièrement, afin de faire une transition alimentaire régulière et très douce,
- ne donnez jamais des aliments sortant directement du frigo,
- lavez soigneusement tout aliment et distribuez-le une fois bien sec,
- retirez tout aliment vert qui ne sera pas consommé dans l’heure suivante,
- évitez la laitue et la frisée, préférez par exemple la feuille de chêne et l’endive.
Il est aussi amateur de pissenlit, carottes, brocolis (mais pas le choux qu’il digère mal)... le persil ne pourra être donné qu’occasionnellement et en faible quantités (toxique à forte dose).
Il appréciera les fruits comme la pomme (plutôt que la poire), les agrumes (toujours en petite quantité), le kiwi, la banane... un petit bout de pain également.

Le biberon, accroché à l’extérieur de la cage, doit toujours être plein et permet de garder l’eau propre à l’abri de la poussière et des souillures.

Un petit morceaux de bois lui permettra de se faire les dents (car elles sont à croissance continue, comme chez tous les rongeurs). Les essences à privilégier sont le saule, le noisetier, les branches d’arbres fruitiers non traités, et le tout ne sera donné que parfaitement sec, sans bourgeon ni feuille et préalablement brossé.

Et la vitamine C...
C’est extrêmement important. Le cobaye est incapable de la synthétiser. Il faut donc lui en apporter quotidiennement. Les aliments pour cobayes sont déjà supplémentés, les fruits en contiennent naturellement mais il faut souvent en rajouter.
Il existe deux possibilités:
- les gouttes à rajouter dans l’eau de boisson; il faudra changer l’eau du biberon tous les jours,
- les comprimés à croquer.
Il existe des chiffres précis quand à l’apport optimum de vit C que l’on doit donner. Votre vétérinaire sera à même de voir quelle sera cette quantité à donner (et la forme) par rapport à son alimentation quotidienne.

Il faudra aussi lui apporter un complément de sels minéraux et vitamines. La forme pratique la plus couramment utilisée reste la pierre à lécher. Elles sont en vente dans toutes les animaleries. Choisissez la plus complète et puis faites-lui goûter... il y en a toujours une meilleure que les autres.


Comme la plupart des rongeurs, le cobaye pratique la coprophagie. C’est pour lui un moyen de recycler certaines vitamines, comme la vitamine B.
Et les autres animaux...
La cohabitation lapin/cobaye se passe bien en général. Au même titre que le lapin, il peut aussi s’entendre avec votre chien... mais avec un chat?! Il ressemble encore trop à une grosse souris. Mais parfois, ses petits cris peuvent devenir suffisamment intimidants pour instaurer du respect. Prudence.

La première visite chez le vétérinaire...
C’est l’occasion de s’assurer que votre cobaye est en bonne santé(notamment vérifier d’éventuels problèmes de peau). Vous pouvez également vous faire confirmer le sexe de votre compagnon (et on a souvent des surprises). Il n’y a aucune vaccination à lui faire faire, sauf si vous avez l’intention de lui faire franchir une frontière (la rage est alors le minimum obligatoire).

 

Dernières modifications : Sam 9 fév 2002


Lapin Nain, Cochon d'Inde, Hamster, Hamsters nains, Chinchilla, Rat, Souris, Gerbille, Octodon, Ecureuil de corée, Chien de Prairie
@ Contacter les @uteurs/ Annonceurs / Dossier Medias / Bannieres / Autocollants / Stats / Boutique
FaceBook
FaceBook
Copyright: RongeurS.net - reproduction interdite